Sommaire

Décrit en 1937 par un oto-rhino-laryngologiste dénommé Watt Eagle, le syndrome d’Eagle est surtout observé chez les adultes de 20 à 40 ans, avec une prédominance chez les femmes. De quoi s’agit-il exactement, quels sont les symptômes de ce syndrome d’Eagle et que faire pour s’en débarrasser ? On vous en dit plus dans notre article.

Le syndrome d’Eagle : définition

Appelé aussi syndrome stylo-hyoïdien ou encore syndrome du styloïde allongé, le syndrome d’Eagle désigne un ensemble de symptômes touchant dans les régions céphalique et cervicale.

Il survient à cause d’une apophyse styloïde (= protubérance osseuse pointue et allongée que l’on trouve à la base du crâne) trop longue de l’os temporal. En temps normal, l’apophyse styloïde mesure entre 10 et 15 mm.

Dans le cas du syndrome d’Eagle, elle est trop longue et irrite le nerf de la carotide externe ou du ligament stylo-hyoïdien (il s’agit d’un ligament reliant l’apophyse styloïde et l’os hyoïde, qui se situe au niveau de la gorge).

 Les symptômes du syndrome d’Eagle

Dans la plupart des cas, le syndrome d’Eagle fait suite à un traumatisme ou à une intervention chirurgicale dans la zone (comme l’ablation des amygdales, que l’on appelle aussi amygdalectomie, ou une chirurgie dentaire).

Les manifestations physiques du syndrome d’Eagle se caractérisent par des douleurs vives et intenses de type migraine, ressenties au moment de la déglutition, de la mastication et lors des mouvements de la tête, qui touchent plusieurs zones :

  • au niveau de la tempe, derrière l’oreille ;
  • au-dessus de la tête, on parle de douleurs pariétales ;
  • au niveau des yeux ;
  • au niveau du pharynx.

Parce qu’elles sont fulgurantes, les douleurs provoquées par le syndrome d’Eagle peuvent gêner les personnes atteintes dans leur quotidien en les empêchant de faire de simples mouvements quotidiens, comme bouger la tête ou en les dissuadant de parler ou de manger, par peur de souffrir lors de la mobilisation de leur mâchoire.

Le syndrome d’Eagle : les solutions

Pour soulager les personnes atteintes du syndrome d’Eagle, les médecins proposent des traitements médicaux et chirurgicaux :

  • Le traitement médical consiste à soulager les douleurs ressenties, avec des antalgiques, des anti-inflammatoires ou encore des injections de corticoïdes.
  • Le traitement chirurgical consiste en une résection des calcifications stylo-hyoïdiennes ou bien d’une styloïdectomie (à savoir une ablation de la fameuse protubérance osseuse et pointue qui est trop longue).

Ces pros peuvent vous aider