Sommaire

Au cours du développement embryonnaire, certains organes ou parties du corps peuvent mal se former. Cela peut être le cas de la luette ; on parle alors de luette bifide. Rappelons que la luette (que l’on appelle aussi uvule) désigne cette petite excroissance de chair de 10 à 15 millimètres de long qui pend à l’entrée de la gorge et qui joue un rôle dans la respiration, la déglutition et la parole.

Définition de la luette bifide

La luette bifide est une luette présentant une fente. Les formes cliniques oscillent de la simple encoche à une duplication complète de la luette, dans ce cas, la luette prend une forme de cœur. Seule, la luette bifide n’a pas de répercussion clinique, et donc pas de répercussion sur le langage.

Les principales caractéristiques de la luette sont les suivantes :

  • elle est recouverte d’une muqueuse ;
  • elle est constituée de muscles et de tissus conjonctifs ;
  • elle est donc mobile et est capable de se contracter ;
  • elle joue un rôle important dans la respiration et la déglutition : par exemple, elle bascule vers l’arrière et vers le haut pour boucher les fosses nasales et empêcher que les aliments (solides ou liquides) ne passent dans les voies aériennes ;
  • elle est aussi impliquée dans la parole : elle est un lieu d’articulation pour les consonnes uvulaires (comme le « r » en français).

Causes de la luette bifide

La luette bifide est une embryopathie, c’est à dire une atteinte qui survient lors du développement de l’embryon pendant les premières semaines de la grossesse :

  • elle apparaît entre les 7e et 12e semaines de grossesse à cause d’un défaut de fusion des processus palatins (formation du palais) ;
  • cette fusion a normalement lieu d’avant en arrière, pour mettre en place la voûte palatine, le voile du palais et la luette ;
  • à l’origine de ce défaut, on peut citer des facteurs environnementaux, toxiques, mais aussi génétiques.
Lire l'article Ooreka

Prise en charge de la luette bifide

Présente sous sa forme isolée, la luette bifide n’a pas de répercussions cliniques, il n’y a donc aucune prise en charge thérapeutique à préconiser. Il faut toutefois s’assurer que cette luette bifide ne soit pas le signe d’une autre atteinte. Notamment, elle est souvent associée à une fente palatine sous-muqueuse qui se définit par une fente présente sous la muqueuse de la voûte palatine et passe inaperçue lors des examens de routine. Les symptômes cliniques associés se remarquent lors du développement du langage. Ils se caractérisent comme une hypernasalité qui nécessite alors des séances de rééducation orthophonique.

Lire l'article Ooreka

 

Ces pros peuvent vous aider