Sommaire

 

Vous avez l'impression que votre enfant ne parle pas assez bien, qu'il est en retard par rapport aux enfants de son âge ? Est-ce un petit retard ou un trouble plus important ? Quelle est la différence entre parole et langage ? Cet article va vous permettre de faire le point sur le langage de votre enfant.

Points de repère sur le développement du langage oral

Tableau des repères de développement

Ces points de repère vous renseignent sur le développement normal du langage entre 1 an et 6 ans. Ils sont donnés à titre indicatif, chaque enfant se développant à son rythme. Si vous avez un doute sur le bon développement du langage de votre enfant, posez la question au médecin qui le suit. Il prendra en compte son développement global (motricité, sommeil, alimentation etc.)

Âge

Compréhension

Expression

Vers 12 mois

  • Compréhension d'environ 30 mots familiers (personnes, jouets…).
  • Comprend le non.
  • Babillage.
  • Intonation de la voix variée.
  • Secoue la tête pour dire non.
  • Dit 4/5 mots pour désigner des objets ou personnes familières (ex : « wowo » pour chien).

De 12 à 18 mois

  • Compréhension de 100 à 150 mots.
  • Compréhension de phrases courtes notamment les consignes simples (ex : « viens », « donne »).
  • Production de 50 mots environ.
  • Produit des onomatopées « vroum », « meuh ».
  • Étape des mots-phrases : un seul mot est utilisé comme une phrase entière souvent accompagné d'un geste ou d'une mimique pour se faire comprendre (ex : « ato » pour « gâteau » accompagné d'un doigt vers le gâteau qui signifie « je veux un gâteau »).

De 18 à 24 mois

  • Compréhension de plus de 200 mots.
  • Pointage (montre du doigt les objets).
  • Montre sur des images des objets, des animaux, des vêtements.
  • Production de 50 à 300 mots.
  • Répond « non ».
  • répète les mots qu'il entend, imite les autres.
  • Fait des petites phrases de 2/3 mots (ex : « bébé dodo », « maman manger »).
  • Sait dire merci, au revoir, bonjour.
  • Dit son prénom.

     

De 24 à 36 mois

  • Explosion du lexique : comprend plus de 900 mots.
  • Comprend les questions (ex : quand ? Où?).
  • Connaît les couleurs et les principales parties du corps.
  • Comprend les ordres complexes (ex : « va chercher la cuillère sur la table »).
  • Explosion du lexique : utilise 75 à 450 mots.
  • Fait des phrases de 3/4 mots avec des verbes et des adjectifs (ex « : « il est gentil le chat »).
  • Pose beaucoup de questions sur le nom des choses (« c'est quoi ça?).
  • Converse avec ses jouets.
  • La parole est compréhensible même s'il existe quelques déformations de sons.

De 3 à 6 ans

  • Compréhension de termes relatifs à l'espace (devant/derrière) et au temps (hier, demain , bientôt, ce soir…).
  • Obéit à des consignes impliquant des objets non présents.
  • Dès 6 ans tout le langage est compris même les principaux mots abstraits.
  • Le langage est bien organisé : l'enfant est capable de raconter sa journée, de demander ce qu'il désire, de tenir une conversation de plus en plus longue.
  • Joue avec les mots, en invente.
  • Parle de son imaginaire.
  • Adapte son discours à l'interlocuteur (ne s'adresse pas de la même façon à ses copains qu'à la maîtresse).

Signes d'alerte

Pour tous les enfants il est recommandé de consulter lorsque:

  • L'enfant reste incompréhensible à 3 ans.
  • Ne comprend pas les consignes simples à 3 ans.

Retard simple de parole et de langage

Définition parole/langage

La parole, c'est l'enchaînement des sons dans les mots.

Le langage, c'est la structure, la capacité à agencer les mots dans le bon ordre pour former une phrase.

Types de retards

Il y a plusieurs retards :

  • Retard de parole ou trouble phonologique : le choix des sons ainsi que leur ordre est perturbé. Souvent l'enfant simplifie le son trop difficile à prononcer, inverse des syllabes, remplace un son par un autre
  • Retard de langage : difficulté d'associer les mots en phrases. Le vocabulaire est pauvre et la phrase peu structurée. Les pronoms (je il..) sont peu utilisés et les verbes sont souvent employés à l'infinitif. L'enfant peut également avoir des difficultés de compréhension.
  • Un enfant peut présenter à la fois un retard de parole et un retard de langage.

Bilan orthophonique

Dans un premier temps l'orthophoniste s'entretient avec vous et l'enfant afin de connaître son histoire, l'origine de la plainte et ses habitudes.

Il effectue ensuite un bilan selon le versant compréhension :

  • perception auditive ;
  • reconnaissance des mots ;
  • compréhension des mots ;
  • compréhension de phrases ;
  • reconnaissance des couleurs, objets, animaux, parties du corps.

Il vérifie ensuite le versant expression : dénomination, répétition de mots et de non-mots, praxies bucco-faciales, description d'images, fluences.

Le dernier point de contrôle concerne les pré-requis : notions spatiales et temporelles, latéralité, conscience phonologique, mémoire, attention.

Le bilan permet de poser un diagnostic et de définir la sévérité du trouble. La rééducation se fera en fonction des difficultés relevées.

L'orthophoniste peut vous orienter vers d'autres professionnels si cela s'avère nécessaire (psychomotricien, psychologue…).

Conseils aux parents en cas de retard de langage ou de parole

Si votre enfant rencontre des difficultés de parole et/ou de langage voici quelques conseils que vous pourrez appliquer dans la vie de tous les jours :

  • Si votre enfant déforme les mots, évitez le faire répéter mais formulez à sa place, prononcez après l'enfant ce qu'il aurait dû dire, donnez-lui le bon modèle tout en restant dans l'échange et la communication avec lui.
  • Idem si votre enfant construit incorrectement ses phrases, ne pas le faire répéter mais reprendre sa phrase en lui donnant le bon modèle.
  • Éviter d'utiliser le langage « bébé » (« oua-oua » pour chien « bibi » pour biberon...), votre enfant comprend parfaitement ce que vous dites en parlant normalement et cela développe son langage.
  • Gardez le plaisir de communiquer avec votre enfant, privilégiez les moments d'échanges individualisés, restez à son écoute.
  • Parlez à haute voix devant lui, expliquez-lui ce que vous faites quand il est avec vous, mettez des mots sur les objets et les personnes qui l'entourent au quotidien.
  • Si l'on en croit une étude parue le 14 janvier 2020 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire Santé publique France, les enfants exposés aux écrans le matin avant l’école auraient trois fois plus de risque de souffrir de troubles du langage. Il pourrait donc être bénéfique de ne pas laisser votre enfant devant un écran (télévision, console de jeux, tablette, smartphone, ordinateur), sachant que le risque est majoré si, en plus de cette exposition, les enfants discutent « rarement, voire jamais » du contenu des écrans avec leurs parents.

Un retard rééduqué à temps se comble en 2 à 5 ans selon la sévérité. Si le trouble n'est pas pris en charge des confusions de sons peuvent également apparaître à l'école.