Sommaire

Votre enfant porte ou va porter un appareil dentaire ? En cas de déglutition infantile, son orthodontiste peut prescrire des séances d'orthophonie afin de rééduquer la position de la langue.

Définition de la déglutition primaire infantile

La déglutition est l'action d'avaler sa salive ou de la nourriture.

Il existe deux types de déglutition :

  • La déglutition dite primaire ou infantile : elle est normale chez le nourrisson et le jeune enfant car elle lui permet d'enclencher la succion. Lorsqu'il déglutit, sa langue vient s'interposer entre les arcades dentaires. Les joues, les lèvres et le menton sont contractés afin d'aspirer l'aliment liquide. Cette déglutition laisse progressivement place à la déglutition secondaire. Elle n'est pas préoccupante avant l'âge de 5/6 ans.
  • La déglutition dite secondaire : la langue ne vient plus s'interposer entre les dents, l'enfant n'a plus besoin de « téter » sa langue car désormais il mastique. La déglutition secondaire est caractérisée par une bouche fermée, des lèvres souples, les dents du fond sont en contact sans être trop serrées et la pointe de la langue vient se coller au palais juste derrière les incisives et les canines.

Conséquences de la déglutition primaire infantile

En grandissant une déglutition infantile peut perdurer, entraînant des conséquences sur la dentition et l'articulation de l'enfant. Pourquoi ? Lorsque l'on déglutit la langue exerce une forte pression sur les structures osseuses avoisinantes. Nous avalons notre salive 1 500 à 2 000 fois par jour. Si la langue est mal placée, ce sont autant de forces mal exercées qui peuvent entraîner :

  • un déplacement des dents ;
  • une mauvaise occlusion dentaire ;
  • une respiration buccale (la respiration par la bouche ne permet pas une bonne ventilation et augmente les risques d'infection du nez et de la gorge) ;
  • une mauvaise posture et un mauvais tonus général de l'enfant ;
  • des troubles d'articulation appelés sigmatismes (la langue passe entre les dents ce qui déforme les points d'articulation).

Déglutition primaire : intervention de l'orthophoniste

Bilan de la déglutition

Lors de votre premier rendez-vous chez l'orthophoniste, celui-ci va effectuer un bilan complet de la sphère oro-faciale de votre enfant.

Rééducation de la déglutition infantile

La rééducation intervient souvent avant le traitement orthodontique afin d'éviter un déplacement des dents lorsque celui-ci sera retiré. Elle peut également survenir après afin de minimiser les risques de récidive.

Elle se déroule sur 10 à 12 séances. Elle a pour objectif de faire prendre conscience à l'enfant du geste anormal et de lui apprendre :

  • les positions correctes des lèvres et des joues ;
  • les positions correctes de la langue d'abord au repos puis pendant la déglutition (les phases de la déglutition seront décomposées et expliquées à l'enfant) ;
  • la respiration par le nez ;
  • le mouchage.

En parallèle seront montrés puis réalisés le plus souvent devant un miroir des exercices de motricité au niveau :

  • des lèvres et des joues afin d'obtenir une fermeture sans crispation ;
  • de la langue.

À chaque séance l'orthophoniste vérifiera comment l'enfant déglutit en lui faisant avaler sa salive, de l'eau et un aliment solide (gâteau ou pain par exemple).

Si la déglutition infantile entraîne des troubles d'articulation, ceux-ci seront traités dans un second temps.

Réussite de la rééducation

La rééducation de la déglutition infantile demande une implication de l'enfant qui doit être motivé et ne pas être trop jeune (l'âge idéal se situe entre 7 et 11 ans). Les parents seront également impliqués car l'orthophoniste préconisera une série d'exercices à faire quotidiennement avec l'enfant à la maison. Ils seront effectués devant un miroir pour contrôler les mouvements.