/

Orthophonie

/

Accueil

Orthophonie, le guide pratique

Orthophonie

Les troubles du langage, de la parole, du développement ou du mouvement concernent de nombreux enfants et adultes, et nécessitent une prise en charge par un orthophoniste. Mais, parmi tous les termes techniques, il peut être difficile de mettre un nom sur un trouble, et de trouver la rééducation et le spécialiste adaptés.

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Quels troubles ?

Comprendre les troubles de l'élocution, du langage et du développement

Voir les articles
Évaluation et rééducation

Évaluer et rééduquer les troubles de l'élocution et du langage

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
eb
elodie borrel

cabinet dietetique & nutrition

Nouvel expert

AS
anne sicard

orthophoniste, formatrice voix et parole | amsformation

Expert

JC
jean chardon

ostéopathe eurost do , adhérent de l'union fédérale des ostéopathes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Orthophoniste, l'essentiel

La page ci-dessous vous donne un aperçu des chapitres et messages principaux abordés dans notre guide sur les orthophonistes, pour en savoir plus cliquez sur les liens de votre choix.

Qu'est-ce qu'un orthophoniste ?

Histoire de l'orthophonie

L'orthophonie s'est surtout développée au cours des deux derniers siècles. Le mot « orthophonie » a été créé par le Dr Marc Colombat en 1828 pour désigner la méthode visant à traiter les troubles de la parole et de la voix (il parle du « redressement de la parole et en particulier du bégaiement »). Un siècle plus tard, en 1927, la phonéticienne et grammairienne Suzanne Borel-Maisonny va plus loin en associant à l'orthophonie la rééducation de l'ensemble des troubles du langage. Les premières formations en ce sens débutent en 1955.

Ce n'est toutefois qu'en 1964 (loi du 10 juillet) qu'apparaît le Certificat de capacité d'orthophonie (CCO), un diplôme national qui fait des orthophonistes des auxiliaires médicaux et donc de l'orthophonie une pratique réglementée. Des décrets de compétence sont également instaurés le 25 mars 1965 et le 24 août 1983, puis modifiés le 30 mars 1992 et le 2 mai 2002.

Rôle de l'orthophoniste

En tant qu'auxiliaire médical, l'orthophoniste intervient sur prescription d'un médecin. L'orthophoniste établit tout d'abord un bilan orthophonique, puis met en place une rééducation orthophonique adaptée. Il peut exercer un rôle préventif en évitant l'aggravation des troubles ou en évitant, par exemple, que des troubles d'expression orale ne se répercutent sur l'écriture.

À noter : l'orthophoniste rééduque le langage atteint par la pathologie, il ne traite pas la pathologie elle-même. Le phoniatre en revanche peut s'en charger : en effet, il exerce un peu le même rôle que l'orthophoniste, mais avec une formation initiale de médecin ORL.

Domaines de compétences de l'orthophoniste

Une des meilleures façon de définir l'orthophonie trace les contours des domaines de compétences de l'orthophoniste. Elle énumère tous les troubles qu'il peut aider à améliorer ou à soigner en fonction des cas.

Ainsi, les orthophonistes sont capables de prendre en charge et/ou de prévenir les troubles de la parole, à savoir :

  • le mutisme, soit l'absence d'expression verbale ;
  • l'aphasie, c'est-à-dire la perte totale ou partielle de la capacité de parler ou de comprendre un message parlé ou écrit ;
  • la dysphasie, liée notamment à la communication verbale et à la compréhension du langage, qui entraîne un important retard chez l'enfant ;
  • le bégaiement, un trouble de l'élocution qui se caractérise par une hésitation et une répétition saccadée de tout ou d'une partie des mots ;
  • la dysarthrie, un trouble de l'articulation et du rythme du langage souvent associé à une altération de la voix (surtout chez les adultes) ;
  • la dysphonie, une difficulté à parler en raison de problèmes de hauteur et/ou de timbre et/ou d'intensité de la voix ;
  • l'anarthrie, un trouble du langage dans lequel il est impossible d'articuler les sons (à rapprocher de l'aphasie) ;
  • la dyslalie, qui consiste en une difficulté à prononcer des mots suite une lésion ou à une malformation physique.

Les troubles du langage écrit et scolaire :

  • l'illettrisme, une perte ou une non acquisition de la capacité à lire et à écrire (parfois à calculer) ;
  • la dyslexie, soit la difficulté d'apprentissage du langage écrit et de la lecture en raison de problèmes pour reconnaître les sons et les retranscrire correctement à l'écrit ;
  • la dysgraphie, qui se traduit par des difficultés pour apprendre à écrire ;
  • la dysorthographie, un trouble de l'apprentissage et de la production d'écrits avec altération de l'orthographe (à rapprocher de la dyslexie) ;
  • la dyscalculie, un trouble de l'apprentissage dans le domaine des mathématiques et du calcul.

Les troubles du développement (systématiquement abordés dans le cadre d'une équipe pluridisciplinaire) :

  • l'autisme, qui est un trouble envahissant du développement (TED) pouvant prendre plusieurs formes et se traduisant par une communication et une interaction sociale anormales ;
  • le syndrome d'Asperger, un trouble autistique caractérisé par des problèmes de communication et de sociabilisation ;
  • l'anosognosie, un trouble neuropsychologique qui se traduit par l'ignorance de sa maladie par le patient.

Les troubles du mouvement (là encore en complément d'autres thérapeutes tels que des ergothérapeutes, des psychomotriciens ou des masseurs-kinésithérapeutes) :

  • l'apraxie, qui se traduit par des difficultés à réaliser des gestes et des mouvements (certaines formes, comme l'apraxie idéomotrice ou l'apraxie constructive s'associent parfois à une aphasie), et notamment l'apraxie bucco-linguo-faciale ;
  • la dyspraxie, une altération de la capacité à organiser ses mouvements (à rapprocher de l'apraxie) avec notamment l'apparition d'une dysgraphie, de troubles de la parole et de troubles orthophoniques ;
  • la dysphagie, qui est une pathologie de la déglutition.

Les rééducations spéciales (en collaboration avec un ORL) telles que :

  • la lecture labiale, c'est à dire lecture sur les lèvres ou le visage ;
  • la rééducation tubaire, qui consiste à redonner à la trompe d'Eustache (trompe auditive) une perméabilité efficace afin de corriger certains troubles orthophoniques ;
  • la rééducation auditive, une méthode de rééducation pour les personnes devenues sourdes ou malentendantes.

Quelle que soit la pathologie prise en charge, l'orthophoniste cherche à aider les patients à se réinsérer ou à s'insérer dans leur milieu social autant que faire se peut. Pour cela, le thérapeute prend en compte de nombreux facteurs : les dimensions sociales, familiales, culturelles et économiques notamment. Il informe également ses patients sur les aides et aménagements, notamment scolaires, dont il peuvent bénéficier dans le cadre d'une rééducation orthophonique.

Besoin de mutuelle pour vos soins médicaux? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Quel orthophoniste contacter et à quel prix ?

Notre guide vous donnera également des pistes pour savoir qui contacter et vers quel professionnel se tourner. Dans cette optique, il est notamment utile de bien savoir distinguer les orthophonistes des phoniatres, et de connaître leurs tarifs respectifs. Il faut savoir que les prix des consultations chez les orthophonistes sont généralement conventionnés et peuvent faire l'objet d'un remboursement de la Sécurité sociale sous certaines conditions.

Outils pour les orthophonistes

Notre guide informe ceux qui souhaitent devenir orthophoniste sur les formations d'orthophonie existantes, qui permettent d'acquérir les diplômes nécessaires. Vous y trouverez également des informations concernant les écoles et les salaires auxquels peuvent prétendre les débutants en fonction de la structure qu'ils souhaitent intégrer. Par ailleurs, les orthophonistes professionnels pourront piocher dans la boîte à outils de l'orthophonie dans laquelle sont présentés : du matériel d'orthophonie, des exercices d'orthophonie, des logiciels d'orthophonie.

Besoin de mutuelle pour vos soins médicaux? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !